Hélico virtuosité : Posé sur plateforme pétrolière "Offshore"

Huitième partie : VIRTUOSITÉ II
Appontage sur un espace restreint

La première fois que tu fais cet exercice ... ôtes le vent ...

Maître Charlie à toi le manche et la parole.

C'est un vol réalisé avec un hélicoptère « HH-60J JAYHAWK » des « COAST GUARD US », le tout avec une scène « Free » faite par notre ami « moustache ».

Décollage de PERPIGNAN-RIVESALTE, temps clair, un petit zef à 10 nœuds venant du 190 – Plein fait – C’est parti mon Kiki !




On monte en altitude de 1000 pieds, en contournant la partie Est de l’agglomération.




Méditerranée, Golfe du Lion, on accroche le bon cap – toujours sur 1000 pieds avec une vitesse de croisière de 115 nœuds.




Faisons route – Rafale de trois quarts avant montant jusqu’à 20 nœuds.




Base d’essais en vol en vue, avec navires au large de l’Ile, plate forme pétrolière devinable.




Plate forme en vue – Descente sur 500 pieds – Observation de la direction de la houle, pour connaître ou confirmer la direction du vent. Très important !




Passage à basse altitude et assez près pour pouvoir observer les superstructures et le haubanage, la « D.Z », éléments qu’il faudra ne pas négliger en approche. On descend sur 250 pieds et on cale le badin à 40 nœuds, en vent arrière.




Virage sur la gauche pour s’aligner sur la trajectoire choisie, qui est fonction de la position de la « D.Z », et des superstructures situées autour, et pas forcément de la direction du vent. Vitesse à 30 nœuds pour une altitude vers 150 pieds.




Fin de la rotation sur alignement, vitesse d’approche à 20 nœuds, vent de trois quarts avant droit, il faudra tenir compte d’une baisse de celui-ci, en finale. On commence à cabrer la machine, en rajoutant un peu de gaz pour rester sur ces éléments.




Bien en ligne vers la « D.Z » - Tout en approchant toujours sur 150 pieds, il faut commencer à évaluer les turbulences issues des superstructures de la plate forme.




Nous sommes descendus sur 10 nœuds et 100 pieds – Contrôle de la descente constante, avec observation des haubanages.




Vitesse 10 nœuds sur 100 pieds, il faut compenser les premières turbulences pour rester stable et aligné – Lente descente avec deux points de repère, de chaque coté de la « D.Z ».




Vitesse 5 nœuds, prêt à remettre les gaz à fond très vite, si une rafale nous rabat vers la droite.




En final par un stationnaire, pour maîtriser les rafales, on se base en permanence sur nos points fixes, de part et d’autre.




Baisse des gaz – Toucher – Léger décentrage du à la fin d’une rafale donc une saute de vent. Mettre immédiatement le frein de parking, moteur au ralenti.




Altitude de la « D.Z » 75 pieds – Moteur éteint – Sifflement du vent dans les superstructures et les haubans … On se croirait sur un voilier !




Redécollage, en se décollant de la superstructure le plus vite possible, et montée rapide en altitude pour échapper aux turbulences induites par la plate forme.




Cap sur PERPIGNAN-RIVESALTE – Mission terminée !




Cet « hélico » est un régal au niveau de sa stabilité, vitesse de croisière très faible à mon goût. Il est téléchargeable en « Free » sur le site « hovercontrol » … ne comprenant que des hélicoptères ! www.hovercontrol.com

Contributions (qui n'engagent que leurs auteurs)

Pour pouvoir déposer ta contribution, identifies-toi
© 2006-2014 Jacky Brouze, imprimé le 22.1.18 à 1:30 à partir de http://jacky.brouze.ch/Tutos/Helico/cours8.php